Michel Armand DEMAI - Poésie
L'art d'écrire, le plaisir de lire !

 

 

Vous en avez marre de lire les mauvaises nouvelles des journaux, de voir que la crise économique ne fait qu'empirer, que les guerres continuent, envers et contre tout ? Détendez-vous, lisez de la poésie.

 

http://www.lulu.com/spotlight/Mic_54

 

Comments (2)

Voici le lien pour décharger et installer mon appli "Tous des poètes…"

 

https://frsnappy.appypie.com/index/app-download/appId/f3cce69801d9

 

 

L'application est très simple, elle décrit qui je suis et permet de lire quelques poèmes, elle montre également des photos et vous permet de suivre en différé les deux émissions de radio RVB, où j'étais l'invité de Jean-Claude Delayre

Comments

 

Je me suis rendu à Chasseneuil le 17 mars 2018, charmante petite ville à côté de Poitiers, à deux pas du Futuroscope, pour la remise des prix de la SPAF.

En effet, sur 4 poèmes envoyés, 3 ont été primés, que j'ai récité avec brio, (sans fausse modestie). J'étais d'ailleurs le seul à connaître mes poèmes par coeur, mais bref... 

 

Prix Venus, un poème sur "La femme"

Mon poème "La belle inconnue" a obtenu le premier prix.

 

Prix Jean de La Fontaine, une fable dans le style du poète

Un deuxième prix pour mon poème "Le loup et le lièvre"

 

Prix Victor Hugo

Troisième place exæquo pour mon poème "Le réfugié"

 

C'était une journée comme je les aime... Pleine d'émotion et de charme, et j'ai eu l'occasion de rencontrer des gens vraiment intéressants. Des poètes, bien sûr, mais aussi monsieur le maire, qui fait beaucoup pour la culture, aussi bien pour la littérature que pour la musique, et qui a aimé non seulement mes petits poèmes mais également les recueils que je lui ai gracieusement offerts. L'un était pour lui-même, et il a choisi mon tout premier "Poèmes d'aujourd'hui", que j'ai bien sûr dédicacé. Je lui en ai remis deux ou trois autres qui seront disponibles dans la médiathèque de Chasseneuil, en espérant de cette manière me faire connaître en tant que poète dans la région.

J'ai trouvé utile de prendre une carte de membre afin de pouvoir participer à d'autres concours, et j'en ai profité pour proposer un recueil au Prix Max-Firmin Leclerc. Résultats aux environs du mois d'août...

Vous pourrez lire ces trois poèmes sur le site, et surtout ne vous gênez pas de faire des commentaires...

Dans un autre contexte, je participe également à différents concours, dont celui de la RATP, et un qui me tient particulièrement à coeur, celui du IOWDOK, organisation internationale qui de mars à septembre prime le plus beau poème du mois. Chaque année, un thème différent... Je m'étais distingué en 2016 avec "Le désir perdu" et "L'amitié sans limite", sur le thème de l'amitié, et en 2017, sur le thème de la liberté, avec un poème du même nom, "La liberté", m'arrangeant à chaque fois d'illustrer mon texte d'un dessin réalisé à l'aide de Paint, de Microsoft Windows. Cette année, le thème est l'espérance, et j'attends avec impatience les résultats de mars, car j'ai envoyé deux textes, l'un en anglais "Better days", et l'autre en français, "Tant qu'il y a de la vie..."

J'attendrais les résultats avant de dévoiler ces poèmes au grand public, car bien entendu, beaucoup de poètes talentueux prennent part à cette compétition. Fin septembre, l'un des sept poèmes gagnants sera choisi pour être lu le jour de la cérémonie de la Flamme de l'Amitié, qui, cette fois se déroulera à Pékin. Je n'ai pas la prétention de gagner le premier prix, mais si jamais c'était le cas, je ne pense pas pouvoir me rendre à Pékin pour y lire mon poème, c'est trop loin et c'est trop cher, malheureusement. Mais bon, nous sommes des poètes, alors nous avons le droit de rêver, hein... 

 

 

Comments

Lecture de poésie en gabarre

 

Dimanche 8 juillet 2018 à Bergerac, je lirai pour vous et, je l'espère, avec vous, de merveilleux textes de poésie néoclassique au fil de l'eau.

Les places sont limitées à 50 personnes par session, et pour l'occasion, je devrai louer la gabarre, c'est donc pour couvrir les frais que je demande une cotisation de € 10 par personne.

En fin de séance, je me ferai un plaisir de dédicacer des recueils à ceux qui en voudront.

Il est possible que d'autres poètes m'accompagnent dans cette aventure poétique, avec leur style propre.

Pour réserver votre place, cliquez sur le lien ci-dessous.

 https://www.inscription-facile.com/form/stfA8CsONGv0m26UK23i

Comments

International Poetry Contest IOWDOK

Remise des prix le 20 septembre à New York.

Thème : La Liberté

Mon poème sur la liberté a été sélectionné comme le plus beau poème du mois de décembre 2016, (voir sur le site IOWDOK, section Concours de poésie 2017), il a donc une chance sur 9 de gagner le premier prix.

Wish me good luck !

 

 

La liberté

 

Elle est comme un démon qui vient hanter ma vie,

Un désir merveilleux qui grandit chaque jour,

Plus brûlant que le feu et plus fort que l’amour,

Une étrange émotion, un goût de paradis ;

 

Elle est un idéal, un rêve inespéré,

Et certains n’ont vécu que pour le voir éclore,

D’autres se sont battus, parfois jusqu’à la mort,

Tombant l’air triomphal en criant « liberté » ;

 

Et rien n’est plus précieux que ce mot de velours,

Quand la révolution, qui n’attend plus que lui,

Se complote dans l’ombre entre les insoumis ;

 

Ceux qui n’en rêvent plus ne savent pas encore

Qu’ils manquent de courage et manquent de bravoure…

Comme un oiseau en cage, enchaîné pour toujours.

 

 

Michel Armand DEMAI

 

                         

 

 

 

 

 

 

 

Comments (2)

Mon tout dernier poème, qui n'est pas vraiment un hommage aux Présidents... :)

Il fera néanmoins partie de mon prochain recueil...

 

 

 

Les Présidents

 

 

 

Ils n’ont jamais connu que l’envers du décor,

 

Ils n’ont jamais aimé que la guerre et le sang,

 

Ils ont persécuté des pauvres innocents,

 

Et toujours défendu la raison du plus fort ;

 

 

 

Ils ont souvent triché pour la gloire ou l’argent,

 

Volé ce qu’ils ont pu sans le moindre remord,

 

Amassé des tributs, amassé des trésors,

 

Quand d’autres, moins doués, n’en gagnaient pas autant ;

 

 

 

Ils ont très bien vécu mais vivent mieux encore,

 

Habitent des palais qu’ils ont payés comptant,

 

Et s’offrent des laquais, des bonnes, des servants,

 

Des habits sur mesure et des montres en or ;

 

 

 

Ils sont très respectés, ils sont très importants,

 

Acclamés dans les rues, applaudis dans les ports,

 

Mais quand ils sont élus… c’est les copains d’abord,

 

Et pourquoi s’en priver quand on est Président ;

 

 

 

Quand on est corrompu, quand on n’a jamais tort,

 

On peut sélectionner les bons et les méchants,

 

Et les emprisonner s’ils sont récalcitrants,

 

Les mettre en garde à vue, les condamner à mort ;

 

 

 

On peut s’immuniser, quand on est Président,

 

Commettre des abus du soir jusqu’à l’aurore,

 

Blâmer sans retenue, jeter des mauvais sorts,

 

Et partir en congé deux ou trois fois par an ;

 

 

 

Et quand rien ne va plus, on se défile alors,

 

On ose proclamer qu’on a manqué de temps,

 

On s’invente un passé, un futur, un présent,

 

Et jure au peuple ému qu’on l’aime et qu’on l’adore.

 

 

 

 

 

Michel Armand Demai

 

04-09-2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments

J'avais participé à un concours de Flammes Vives ayant pour thème la tendresse, et ce poème, "Mon unique richesse", écrit en hommage à ma fille, a été sélectionné pour paraître dans un recueil intitulé "Variations sur le thème de la tendresse", qui devrait sortir vers le mois de décembre 2017.

Le recueil comporte 120 textes et coûte 18 euros.

Le voici donc, ce poème...

 

Mon unique richesse

 

Je voudrais lui donner le ciel et les étoiles,

Je voudrais que la vie la comble de bonheur,

Qu’elle ne soit jamais triste et qu’elle n’ait jamais peur,

Et que la liberté soit son seul idéal ;

 

Je voudrais que l’amour la touche de sa grâce,

Et qu’un Prince Charmant la couvre de tendresse,

Et jamais ni lui mente et jamais ne la blesse,

Et reste pour toujours, malgré le temps qui passe ;

 

Et je peux lui jurer que tout m’est bien égal,

Du moment qu’elle oublie ses peines et ses pleurs,

Et qu’un Prince une nuit ne lui brise le cœur ;

 

Je voudrais tant qu’un jour elle trouve enfin sa place,

Quand le monde est si grand qu’il nous désintéresse,

Et qu’on n’a qu’un enfant pour unique richesse.

 

 

Michel Armand Demai

Comments

Nous sommes tous des poètes !

Pour en avoir le coeur net, venez à la séance de lecture le 15 septembre 2017 à La Haye, Het Coach Huis, Raamweg 4, de 20 heures à 22 heures.

Mon projet est une séance de lecture de poésie néoclassique où chacun dans la salle peut s'exprimer. Tour à tour, nous lirons des poésies, chacun à sa manière. Personnellement, je possède quelques 200 textes, suffisamment pour égayer la soirée, mais, bien entendu, les textes des autres sont les bienvenus.

Un projet tout nouveau, où le public lui-même est en vedette. Pas question d'écouter un seul auteur deux heures durant, mais de partager ensemble ces moments magiques, où les mots transforment la réalité en un rêve fantastique.

La salle peut accueillir une vingtaine de personnes, qui, je le précise, doivent s'inscrire à l'avance sur le site de l'AFP

http://www.francaisdespaysbas.nl/2017/02/20/soiree-poesie-avec-michel-armand-demai/

Et si, par bonheur, vous étiez plus nombreux à vouloir assister, ou plutôt participer, à un tel projet, la séance serait déplacée dans une salle plus grande. (Éventuellement à Rotterdam).

Prix d'entrée : 10 euros, (gratuit pour les membres de l'association).

En cette occasion, j'amènerai suffisamment de recueils afin de pouvoir les dédicacer à ceux qui en voudraient.

Je vous informe que, dans le même ordre d'idée, je monte un nouveau projet dans un tramway. En effet, comme vous le savez peut-être, je suis conducteur de tram à La Haye, et en collaboration avec la direction de HTM, j'organise une lecture dans un tram sillonnant les rues de Den Haag. La date n'est pas encore fixée mais j'ai déjà acquis la participation de TV-West qui sera présente ce jour-là. Après confirmation, je me propose d'inviter également SBS6, qui diffuse régulièrement des reportages culturels.

Imaginez... un tramway sillonnant les rues à vitesse réduite, avec à son bord 30 à 50 personnes, (un collègue s'est déjà proposé de nous conduire). Le tram étant équipé d'un microphone, la bonne acoustique sera bien assurée.

C'est une grande première ! Une aventure encore jamais réalisée, une occasion unique de marquer l'histoire de la poésie, et qui plus est, de la revoir à la télé et dans les différents articles de journaux.

La séance sera gratuite pour tous, et, comme à mon habitude, je dédicacerai des recueils pour ceux qui le désirent. Je pourvoirai également quelques délicatesses et boissons fraîches pour la convivialité de la séance.

En principe, ce serait pour cet été ; alors, vous avez grandement le temps de vous inscrire pour cette merveilleuse aventure. Envoyez-moi un mail à l'adresse suivante : michelarmanddemai@gmail.com avec pour sujet "Tous des poètes..." et je vous mettrai sur ma liste. Je vous contacterai pour vous donner les dates officielles.

En attendant, vous pouvez lire quelques-unes de mes poésie sur Lulu.com, à la page suivante : http://www.lulu.com/spotlight/Mic_54 

Ainsi que sur les "Google Pages" en cherchant un peu. Trois de mes textes sont en vidéo sur YouTube, (cherchez mon nom : Michel Armand Demai), ou cliquez sur ce lien :

https://books.google.nl/books?id=B1l8BwAAQBAJ&printsec=frontcover&dq=michel+armand+demai&hl=nl&sa=X&redir_esc=y#v=onepage&q=michel%20armand%20demai&f=false

J'espère vous voir venir nombreux à ces deux séances, l'avenir de projets futurs en dépend, et, pourquoi pas, la mise en place de projets communs. Après tout, ne sommes-nous pas tous des poètes ?

 

Comments

L'ambiance était chaleureuse, pour ne pas dire familiale. Des élèves du collège Van Gogh avaient imprimé quelques-uns de mes poèmes et les ont lus à tour de rôle, mais aussi des adultes, dont la talentueuse Maryse Imbault qui nous a lu "La vie" comme une pièce de théâtre et "Fleur d'un jour" comme un conte de fée. L'atmosphère était magique, les yeux étaient rivés sur le poète... et quand je dis "le poète", je parle de celui ou de celle qui déclame la poésie, et qui, à sa façon, se l'approprie.

Pour ma part, j'en connaissais quelques-uns par coeur et je les ai récités avec toute l'émotion que j'avais ressentie en les écrivant. Tous mes poèmes ont une histoire et j'ai donc expliqué avant chaque lecture ce qui m'avait poussé à les écrire.

J'ai été particulièrement touché par Louis, qui nous a lu "les réfugiés" avec une sensibilité émouvante. J'étais heureux de voir que d'autres partageaient ma compassion pour ces pauvres gens.

Je pense qu'il est convenable de dire que la soirée était un grand succès et j'espère bien pouvoir renouveler l'expérience. Je vais m'atteler dans le futur à trouver des endroits propices à des séances de poésie. Je pense à des ateliers d'art qui, par leur décor extraordinaire se prêtent magnifiquement à la lecture poétique, ou des restaurants, comme j'en ai fait l'expérience en France, qui joignent une pointe culinaire à la poésie. Un projet me trotte dans la tête depuis quelques temps, puisque je suis également conducteur de tramway, et ce serait d'organiser une séance dans un tram. Un collègue à moi s'est déjà proposé de nous conduire. Lire des textes poétiques tout en sillonnant les rues dans ce grand boa de trente cinq tonnes serait une aventure exaltante.

Grand merci à tous ceux qui étaient présents ce jour-là, Merci à Stéphanie qui a bien voulu mettre sa jolie maison à notre disposition, merci aux élèves qui sont venus lire mes textes, et prouvé par la même occasion que ma poésie s'adresse à tous, grands et petits.

Je prépare un cinquième recueil qui paraîtra dans le courant 2017, et qui charmera, je l'espère, tous ceux qui ont déjà aimé mes poèmes, et, pourquoi pas, séduiront de nouveaux lecteurs.

 

Michel Armand Demai 

Comments

Une nouvelle aventure vient de commencer : des séances de lecture de poésie française aux Pays-Bas.

Après avoir été sollicité par le président de l'association littéraire Arts et Lettres de France, monsieur Franck Lafossas,  pour être délégué de ALF aux Pays-Bas, j'ai eu l'idée de contacter l'ambassade de France et l'AFP, (Association des Français aux Pays-Bas) pour leur proposer un projet de lecture de poésie française. Leur enthousiasme m'a surpris d'une manière très agréable. Nous avons pris contact, à l'ambassade, dans un premier temps, avec madame Hélène Degryse, qui me propose maintenant de participer à un "Goûter-Culture" pour y lire quelques textes, et autour d'une table du Paviljoen Malieveld à La Haye, en compagnie de Maryse Imbault, qui nous a révélé des talents de narratrice hors du commun, Marie-Christine Kok Escalle et Stephanie Duron. Cette dernière organise le 16 décembre 2016 une soirée tout à fait pittoresque de poésie, où l'humble poète que je suis lira quelques textes, mais où l'auditeur également fera office de narrateur. Je trouve l'idée originale car je sais par expérience que chacun, au fond de soi-même a une âme de poète.

Histoire à suivre, bien entendu, mais j'ai la conviction que ce sera un grand succès, et, pourquoi pas, donnera lieu à d'autres séances dans le futur.

Comme la vie est bizarre... c'est la solitude qui m'a poussé à écrire tous ces poèmes, et en fin de compte, ce sont eux qui m'ouvrent maintenant la porte sur le monde.

Pour finir, je précise que je participe activement à ce tout nouveau projet, qui semble faire fureur en France : http://short-edition.com/   Il consiste en un appareil disposé dans les gares où les gens n'ont qu'à appuyer sur un bouton pour lire un poème ou une nouvelle. C'est gratuit, et pour une fois, c'est autre chose que les grandes lignes de l'actualité où l'on ne parle que des guerres et des catastrophes. C'est aussi une manière pour les poètes et les écrivains de se faire connaître.

M. A. D.

 

 

Comments